Moto et rando dans l’extrême nord du Vietnam (part 2/3)

Moto et rando dans l’extrême nord du Vietnam (part 2/3)

 La traversée des montagnes en moto guidée 

Les deux derniers  jours de mon séjour dans cette partie sauvage du Vietnam ont aussi été mes deux premiers jours de voyageuse solo. L’occasion idéale de faire une grande virée à moto 😀 ! J’ai choisi pour cela de prendre un « guide » local. Et mon guide fut une nouvelle fois Van (ils ne sont pas très nombreux à Ha Giang :p !). Je mets « guide » entre guillemets car l’agence (Tuan Linh Travel) prévient dès le début qu’il s’agit plus d’un « driver » avec un anglais pauvre. J’ai opté pour cette solution en connaissance de cause et ceci pour plusieurs raisons :

  • l’incroyable liberté que procure le fait de se déplacer à moto et de s’arrêter où bon nous semble ;
  • l’expérience d’un « guide » autochtone connaissant la région comme sa poche et dont la conduite à moto inspire une entière confiance ;
  • le caractère bon marché de cette virée de deux jours : la plupart des circuits sont hors de prix dans cette partie non-touristique du pays ;
  • la facilité de l’organisation du circuit où tout est compris dans le forfait : ces régions sont difficiles d’accès en transport en commun et un droit d’entrée doit être  sollicité et payé auprès de l’administration locale pour y circuler.

Sur la route de Dong Van : entre émerveillement, authenticité et mal aux fesses

Il est 8h pétante au resort. Van, reconverti en motorbiker, est venu me chercher. Je m’attendais à le voir débarquer avec une belle moto clinquante neuve, je le trouve devant l’accueil avec une vieille bécane de 125 voire 110cm3 (je n’y connais rien mais, vu l’engin, ce n’est surement pas plus !), et en prime, avec un rétroviseur en moins… ! Thibaut m’avait dit qu’il avait eu droit à des protections pour les genoux et les coudes mais apparemment ce n’est pas mon cas :p Mes seules protections seront donc un casque trop grand à ajuster à ma tête de lilliputienne et l’expérience de conduite de Van 🙂

Et c’est parti pour 300 km à 20km/h, en moto tape-cul, sur les routes cabossées  et sinueuses de la région 😀

Si les conditions de voyage sont pour le moins rock’n’roll, traverser « cheveux au vent » des paysages d’une telle beauté démultiplie adrénaline et enchantement !  À chaque seconde de mon périple, mon souffle fut coupé à la vue de ces montagnes fleuries, de ces forêts toutes vertes, de ces rizières et de ces cultures de maïs dont l’étendue semble infinie. Les nombreuses rencontres avec les locaux longeant la route et les villages alentours ou travaillant dans leurs champs, ont également participé à ma claque culturelle !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

D’ailleurs, notre première vraie halte fut un petit marché installé au bord de la route. Des vietnamiens et locaux appartenant à des ethnies minoritaires y commerçaient fruits, vêtements et babioles en tout genre 🙂

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Certaines de nos pauses répétées nous permettront aussi de déjeuner, de nous désaltérer et de prendre le thé avec les locaux.

Entre parenthèse, un autre avantage à parcourir cette région magnifique est évident : les personnes ne sont pas « viciées » par l’argent. En gros, elles ne te voient pas comme un gros billet de dollars à harceler H24 comme dans d’autres régions du nord marquées par un fort tourisme. Non, les gens ici te reçoivent comme ils reçoivent n’importe quel local et les prix pratiqués sont les mêmes pour tout le monde (c’est-à-dire extrêmement faibles… !).

Nous traverserons ensuite la région de Quan Ba et nous arrêterons en face du « Mont de la fée », cette double montagne que les habitants considèrent comme une création divine, tant la symétrie de ces deux monts est fascinante !

P4090171.jpg
« Fairy Bosom »

Rendez-vous en terre… H’Mong !

Plusieurs kilomètres avant d’arriver à Dong Van, mon pilote me conduit dans un village appartenant à la minorité H’Mong, haut perché dans les montagnes de pierre. La route pour y accéder est tortueuse et remplie de gros nids de poules…

Arrivés sur place, quel dépaysement ! Ici le temps s’est arrêté, et j’en suis l’heureuse témoin.  Des maisons traditionnelles en toit de chaume, des femmes (et plus rarement des hommes..!) attelées au travail de la terre sèche et rocheuse, des enfants jouant au foot mais aussi d’autres enfants en bas âge partant aider leur mère dans ses tâches quotidiennes. Dans le dos de certains est attaché un panier rempli de branches, foin et autres cultures. Ce qui peut semblait choquant aux yeux d’une occidentale comme moi, fait partie du quotidien des enfants du nord du pays, qui, par nécessité, commencent à travailler dès leur plus jeune âge en alternance avec l’école… !

En traversant le village, je croise deux jeunes sœurs allant travailler dans les cultures. Afin d’établir un contact et lever la barrière du langage, je leur offre des crayons de couleur. La plus jeune, curieuse mais très méfiante, se demande pourquoi je lui fais ce cadeau, après tout on a pas élevé les poules ensemble 😀 ! Sa grande sœur est timide mais très souriante 🙂

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Les deux petites sœurs rencontrées sur mon chemin

Un peu plus loin dans le village, je croise à nouveau de jeunes frères et sœurs. Ils aident leur mère au lavage du linge de famille. Derrière de gros rochers recouverts de tissus multicolores, les enfants me font de grands coucous et aussi de belles grimaces :p  « Hello ! » « Hello ! ». Ces deux-là ont réussi à mettre encore plus de soleil dans ma journée  !

Après cette petite escapade, nous reprendrons la route pour Dong Van, notre halte pour la nuit.  Nous arriverons à la guesthouse un peu avant que le soleil ne disparaisse. Matelas à même le sol, douches et WC en extérieur : il s’agit d’une maison dont le confort est quelque peu sommaire, mais largement suffisant pour une personne qui, comme moi, est bien capable à ce moment-là de s’endormir debout tout en discutant :p  Plusieurs thés de l’hospitalité avec notre hôte et un énorme plat de nouilles plus tard, je partais m’emmitoufler dans les bras de Morphée !

Laisse-moi un petit mot :)

Vous aimez ce blog ? Parlez-en autour de vous :)

%d blogueurs aiment cette page :