Portrait d’une femme extraordinaire

Portrait d’une femme extraordinaire

- Le combat de Nancy pour son peuple Wichi -

SYNOPSIS 

Nancy est l’une des rares femmes caciques1cheffe de sa communauté autochtone wichi de la province de Salta, dans le nord-est de l’Argentine.

Véritable combattante pour le respect et la préservation de sa culture, elle se positionne depuis plusieurs années comme l’une des porte-paroles de son ethnie, à travers une fervente lutte artistique, politique et féministe.

Accaparement des terres ancestrales, problèmes identitaires liés aux religions imposées, précarité sanitaire et écologique… Lors de mon enquête menée auprès d’elle en mai 2018, Nancy me dévoilera l’état d’urgence absolue dans lequel se trouvent les communautés Wichi mais aussi l’ensemble des habitants premiers du Chaco argentin2Région semi-aride composée de deux sous-régions, le Chaco central et le Chaco Austral appartenant tous deux à une aire géographique plus large appelée « Gran Chaco ». Cette dernière s’étend en partie sur les territoires de l’Argentine, de la Bolivie, du Brésil et du Paraguay. .

Parce que ces peuples sont encore ignorés et rendus invisibles par un Etat et une administration provinciale épris de forts intérêts économiques, le témoignage de Nancy est l’occasion de faire entendre leur cri jusqu’en France.

********

Cet article s’inscrit dans le cadre de mon projet personnel de valorisation d’initiatives locales sud-américaines pour – notamment – la préservation des cultures autochtones et la protection de l’environnement.

Quelques chiffres

  • En Argentine, sur 40 millions d’habitants, environ 600 000 personnes sont d’origine autochtone (ces chiffres officiels* sont contredits par le recensement effectué par les organisations autochtones et les diverses ONG qui font monter ce nombre à 1,8 millions de personnes indigènes)
  • 32 groupes ethniques sont reconnus par l’Etat *
  • Environ 40 000 personnes se reconnaissent comme appartenant à l’ethnie wichi *
  • En 2007, les Wichi étaient la seconde ethnie autochtone du Chaco argentin
  • C’est seulement à la fin du XIXème que les Argentins firent la conquête des terres des peuples du Chaco, les espagnols n’ayant pu soumettre ces derniers du temps de la colonisation
  • Cela fait 35 ans (depuis 1984) que 45 communautés autochtones regroupant 5 ethnies du Chaco argentin déposent des plaintes pour la récupération de leurs droits territoriaux : leur plainte est estimée recevable en 2006 auprès de la Commission Interaméricaine des Droits de l’Homme ; en 2012, la CIDH approuve un rapport de fond sur l’affaire ; l’affaire est depuis renvoyée devant la Cour Interaméricaine des Droits de l’Homme pour statuer sur la demande de délimitation des territoires ancestraux et la délivrance de titres fonciers aux communautés plaignantes.  
 

* Recensement national de 2004-2005

Vous êtes un média de presse écrite, web ou radiophonique? Vous êtes une association ? Vous êtes intéressé par la diffusion de cet article ?

Contactez-moi !

Laisse-moi un petit mot :)

Vous aimez ce blog ? Parlez-en autour de vous :)

%d blogueurs aiment cette page :